Humanitarianresponse Logo

Cameroun: Matrice de suivi du déplacement (DTM) dans l'Extrême-Nord, Round 4, août 2016

Subject/Objective: 

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a lancé son premier numéro de la Matrice de Suivi des Déplacements (DTM) en Novembre 2015 avec pour objectif de fournir des informations régulières, exactes et à jour sur les populations déplacées dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun afin d’informer la réponse du Gouvernement du Cameroun et de la communauté humanitaire. La DTM Cameroun peut être comparée avec la DTM Nigéria pour un aperçu des déplacements dans la région.
Les données collectées du 20 Juillet au 1er Aout, et présentées dans ce quatrième rapport, incluent des informations sur le nombre de personnes déplacées, les périodes de déplacement, les raisons du déplacement, les types de logement, des informations sur les ménages et des données démographiques. Ces données ont été collectées dans 06 départements, 38 arrondissements et 514 villages de la région de l’Extrême-Nord.

Methodology: 

La Matrice de Suivi des Déplacements de l’OIM vise à collecter des données sur les populations déplacées dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. Les données sont collectées auprès d’informateurs clés directement dans les zones accueillant des populations déplacées et sont vérifiées par d’autres sources clés, dont les ONGs locales et internationales et les autorités locales.
Les collecteurs de données sont formés à la méthodologie de la DTM avant d’être déployés. A la fin de la collecte des données, les données sont vérifiées avec les autorités locales et régionales et des sources clés.

Key findings: 

Au cours de ce numéro de la DTM, OIM a identifié les populations suivantes :
•181,215 Personnes Déplacées Internes (33,621 ménages);
•14,871 Réfugiés Non Enregistrés (2,617 ménages);
•32,023 Retournés (6,188 ménages).

87% de la population déplacée a été déplacée par l’insurrection/conflit et 13% par des inondations et autres catastrophes naturelles
33% de la population déplacée actuelle a été déplacée en 2016 (Janvier à Juillet 2016), 38% en 2015, 21% en 2014 et 8% avant 2014.
59% de la population déplacée vit dans des communautés hôtes alors que 20% vit en location, 12% dans des sites spontanés, 9% dans des abris collectifs, et 1% en plein air.

Depuis la DTM de Novembre 2015, la population de personnes déplacées internes a augmenté de 14%, la population retournée de 5%, et la population de réfugiés non-enregistrés de 30%.

Pour ce numéro, nous avons inclus plus d’informations relatives aux ménages, à leurs conditions socio-économiques, et au processus de déplacement.

Sample size: 
06 départements, 38 arrondissements et 514 villages de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun
Assessment Report: 
Assessment Questionnaire: 
Not Available
Assessment Data: 
Not Available
Operations(s)/Webspace(s): 
Assessment Date(s): 
с 20 Июл 2016 по 01 Авг 2016
Frequency: 
Quarterly
Status: 
Report completed
Unit(s) of Measurement: 
Individuals
Collection Method(s): 
Key Informant Interview
Population Type(s): 
Displaced population
Cluster(s)/Sector(s): 
Leading/Coordinating Organization(s): 
International Organization for Migration
Location(s): 
Extrême-Nord