Humanitarianresponse Logo

Lake Chad Basin Humanitarian Snapshot as of 24 February 2020 [EN/FR]

Armed attacks are escalating in many localities across the Lake Chad Basin, uprooting thousands more people and prolonging displacement and adversity faced by millions of civilians across the region. Close to 2.7 million people (refugees and internally
displaced) have fled their homes. Food insecurity is on the rise due to increasing attacks and insecurity. Some 4.1 million people are expected to face food insecurity at “crisis” and “emergency” levels during the lean season of 2020. 400,000 children are at
risk of severe acute malnutrition. The region is facing a severe protection crisis. Many civilians have suffered abuse and rights violations and are deeply traumatised by the violence. The recurrent attacks and ensuing security measures have restricted free
movement. Farming, trade, transhumance and other activities have been significantly affected, depriving millions of people of their means of survival and disrupting access to basic services. The violence has also forced more than 1,000 schools to close.
The delivery of assistance is increasingly challenged by insecurity and physical constraints. In order to scale up their response aid agencies require more resources. In 2019, only 54 per cent of the US$1.3 billion needed for the response was received
 

 

 

Les attaques armées s'intensifient dans de nombreuses localités du bassin du lac Tchad, obligeant des milliers de personnes supplémentaires à fuir et prolongeant les déplacements et l'adversité auxquels sont confrontés des millions de civils dans la région. Près de
2,7 millions de personnes (réfugiés et personnes déplacées dans leur propre pays) ont dû quitter leur domicile. L'insécurité alimentaire est en hausse en raison de l'augmentation des attaques et de l'insécurité. Quelque 4,1 millions de personnes seront confrontées à
l'insécurité alimentaire aux niveaux "crise" et "urgence" pendant la période de soudure de 2020. 400 000 enfants risquent de souffrir de malnutrition aiguë sévère. La région est confrontée à une grave crise de protection. De nombreux civils ont été victimes d’abus et
de violations de leurs droits et sont profondément traumatisés par la violence. Les attaques récurrentes et les mesures de sécurité qui s’ensuivent ont restreint la libre circulation. L'agriculture, le commerce, la transhumance et d'autres activités ont été considérablement affectés, privant des millions de personnes de leurs moyens de survie et perturbant l'accès aux services de base. La violence a également contraint plus de 1 000 écoles à fermer. Fournir une assistance est un défi constant en raison de l'insécurité et des
contraintes physiques. Afin de mettre en œuvre une réponse à plus grande échelle, la communauté humanitaire a besoin de plus de ressources. En 2019, seuls 54 % des 1,3 milliard de dollars US nécessaires pour la réponse ont été reçus.
 

 

Organisation: 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
25 fév 2020
Type de carte / infographie: 
Instantané Humanitaire
Bureaux de coordination: 
Bureau Régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre
Catastrophe(s) / Urgence: 
Lake Chad Basin Crisis – 2014-2020