Humanitarianresponse Logo

Profil régional Tombouctou (février 2018)

Contexte

La situation politique dans la région de Tombouctou a connu une avancée significative avec l’installation et l’opérationnalisation des autorités intérimaires. L’insécurité demeure une préoccupation majeure impactant négativement l’accès humanitaires et la protection des civiles. La présence des groupes radicaux est constatée dans les localités de Nianfunké (Leré, Soumpi, Dianké), Gossi, Ouinerdem ,Inadiatafane et autour du Lac Faguibine. Dans ces localités plusieurs cas de violation des droits de l’homme et de protection des civiles sont enregistrés. Depuis le mois de juin 2017, les organisations humanitaires sont de plus en plus touchées par les actes de banditismes (braquages, vols et enlèvements de véhicules).

En ce début de l’année 2018, la situation humanitaires dans la région de Tombouctou s’est dégradée, avec d’important déplacements de populations, constatés dans les localités de Gossi, Ouinerdem, Rharous, serere et Hondoubomo, consécutif aux conflits inter communautaires, intra groupes armés et à l’insécurité dans la zone frontalière Mali-Burkina Faso. La faible pluviométrie enregistrée, le tarissement des points d’eau et de la décrue précoces vont exacerber la vulnérabilité des personnes déplacées et rapatriées et entrainer une soudure précoce. Les déplacements de populations à la recherche de pâturage vont s’accentuer. L’accès à l’eau reste le besoin prioritaire pour les populations rapatriées, déplacées et retournées.

Espace(s): 
Organisation: 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
23 fév 2018
Type: 
Actualisation Humanitaire
Lieux: 
Tombouctou
Thèmes: 
Profile Humanitaire
Bureaux de Coordination: 
Bamako
Bureau Régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre
Tombouctou