Humanitarianresponse Logo

Photo NRC

Répondre aux besoins humanitaires des populations déplacées dans un contexte de déplacement récurrent tel que celui des provinces de l’Est et du Sud du Congo, s’avère un grand défi pour les organisations humanitaires. Leurs besoins peuvent varier fortement d’une zone à une autre et d’un moment à un autre, étant donné la dynamique et la nature des déplacements causés principalement par des conflits intra-communautaires ou par l’incursion des groupes armés dans des zones rurales souvent de difficile accès, entrainant la perte des biens et des moyens de subsistance.

Afin d’assurer une réponse rapide multisectorielle aux besoins de ces populations, le mécanisme Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP), cogéré par OCHA et UNICEF, a été créé en 2004. Il est basé sur deux piliers principaux 

La cible du RRMP

Le RRMP cherche à améliorer les conditions de vie de :

- Les populations déplacées de moins de 3 mois, ou accessibles depuis moins de trois mois, avec des besoins aigües dues à la perte de leurs biens et moyens de subsistance à la suite des       déplacements soudains, avec une faible possibilité de retour vu la situation de la zone d’origine (pillage, incendie, insécurité, présence des groupes armés). Cela dans des zones où ils exercent   une forte pression (plus de 30% de déplacés/retournés par rapport à la population autochtone) sur les services de base : eau, hygiène, assainissement, santé, éducation.

- Les populations retournées de moins de 3 mois, ou accessibles depuis moins de trois mois, dans des zones de retour qui ont été partiellement ou complément détruites et/ou l’accès aux biens   et services a été profondément affecté.

- Les familles d’accueil des populations ci-haut mentionné ainsi que les familles autochtones connaissant des niveaux des vulnérabilités significativement élevés

Cycle du programme et ménanisme de coordination
 

Le mécanisme RRMP (Réponse Rapide aux Mouvements de Population) s’inscrit dans le système de coordination humanitaire en RDC. Il contribue à la veille humanitaire dans les zones d’intervention et garantit une réponse rapide aux populations déplacées ou retournées selon son mandat.

Le graphique suivant montre les différentes étapes du cycle RRMP. Des outils harmonisés ont été développés pour aider aux partenaires à mettre en œuvre les activités conçues par le Programme, aussi bien des activités de coordination, d’évaluation des besoins, d’intervention ou de suivi et évaluation.

Coordination

Le RRMP est complètement intégré dans le mécanisme de coordination humanitaire en RDC, à travers du système des clusters, comme indiqué plus haut. Cette coordination se concrétise principalement par les Comités de Pilotage (CoPil) actifs dans chaque zone d’intervention et qui sont cogéré par l’UNICEF et OCHA et intégrés par les partenaires de mise en œuvre, les coordinateurs des clusters et d’autres acteurs humanitaires qui peuvent contribuer à donner une réponse holistique aux bénéficiaires