Humanitarianresponse Logo

Intégration dans la mailing list du cluster

CONTACTS DU CLUSTER NUTRITION

Cluster-lead national:

Kalil SAGNO
+243 (0)828 979 508 

Information management national:

Kévin PELLE - IM Nutrition
+243 (0)854 899 906  

Co-lead national:

Daouda MBODJ -  Expert nutrition / COOPI RDC
+243 (0)971 064 103                    

Co- Information management national:

Amanda DOCHY - IM Nutrition
+243 (0)970 172 479  
imo.clusternut.rdc@coopi.org

Co-lead national

Norbert BAYA Kimalanda - PRONANUT
+243 (0)812 699 739

La liste compléte: c'est par ici!

Evénements à venir

Liens utiles

© UNICEF DRC Tremeau

Objectif General
La réponse multisectorielle permet de couvrir les besoins vitaux de 9,6 millions de personnes afin de préserver leur intégrité physique & mentale 
La réponse multisectorielle permet de réduire les vulnérabilités et d'améliorer les conditions de vie de 3,4 millions de personnes 
 
Objectif Spécifique
La prise en charge intégrée de 2,2 millions de personnes affectées par la malnutrition aigüe (enfants de moins de 5 ans, femmes enceintes et allaitantes, personnes vivant avec la tuberculose ou le VIH malnutris) est assurée
Les risques de malnutrition aigüe du nourrisson et du jeune enfant sont réduits à travers des activités de sensibilisation de 494 000 femmes et allaitantes 
 
Objectif Sectoriel:
Contribuer à la réduction de la surmortalité liée à la malnutrition aigüe parmi les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et les femmes allaitantes et les personnes vivant avec le VIH ou la tuberculose à travers l’amélioration de l’accès aux interventions de nutrition en urgence dans les zones de santé prioritaires et celles affectées et à risque du COVID-19
 
L’accès équitable à la prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë est amélioré pour 2,2 millions de personnes, dont 1,6 million d'enfants de moins de cinq ans, 550 000 femmes enceintes et allaitantes (FEFA) et 50 000 personnes vivant avec le VIH ou la tuberculose
 
L'accès équitable à la prévention de la malnutrition est amélioré à travers l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant pour 528 000 femmes enceintes et allaitantes 
 

Indicateurs Sectoriels:

  1. Nombre d'enfants de - 5ans MAS pris en charge
  2. Nombre d'enfants de - 5ans  MAM pris en charge
  3. Nombre de MAM FEFA pris en charge 
  4. Nombre de MAM PVVIH pris en charge 
  5. Nombre de MAM PVTB pris en charge 
  6. Nombre d'enfants de 6-23 mois ayant reçus des aliments de compléments (BSFP)
  7. Nombre de FEFA ayant reçus des aliements de compléments (BSFP)
  8. Nombre d’enfants de 6 à 23 mois (filles et garçons), femmes enceintes et allaitantes  ayant bénéficié d’une alimentation supplémentaire spécialisée
  9. Nombre  des personnes  ayant été conseillées sur l’alimentation approprié des jeunes enfants, des femmes enceintes et allaitantes
  10. Nombre d’enfants de 6 à 23 mois (Fille et garçons), femmes enceintes et allaitantes ayant  une alimentation adéquate et diversifiée (selon les enquêtes) (possibilité que cet indicateur ne soit pas disponible et qu'il soit remplacé par un autre) 

Seuils d’intervention et critères de ciblages pour le HRP 2021

Les critères pour une intervention en nutrition dans une zone est défini par le score de sévérité défini pour chaque Zone de Santé, les zone de santé ayant un score de sévèrité entre 3 et 5 sont priorisés et sont inclus dans le calcul pour déterminer le PIN. Pour déterminer la cible nous prenons le score globale de sévérité. Si la zone de santé à un score globale de sévérité compris entre 3 et 5, cette zone de santé est inclus dans le calcul pour la cible de plus les zone de santé en score globale de sévérité inférieur à 3 mais avec un impact malnutrition (soit un score de sévèrité compris entre 4 et 5) ces zones sont récupérées et sont incluse dans le calcul de la cible. Ce score de sévèrité est défini selon la prévalence de la MAS et de la MAG (voir Tableau ci dessous). Pour le score globale de sévérité veuillez vous rapprocher d'OCHA car c'est un score défini selon les priorités de chaque cluster. 

Cependant en RDC le cluster a réalisé un excercice pour définir la priorisation de chaque zone via des indictaurs multisectoriel (cf, ligne directrice) 

Dans les CS, la surveillance nutritionnelle de routine devra être renforcée. Les indicateurs à surveiller en routine sont les suivants :

  • Proportion d’enfants sous courbes (< à – 2 ET Poids/âge) à la CPS (seuils d’alerte : ≥10%) ;
  • % des enfants < 5ans avec malnutrition aiguë parmi les enfants reçus en consultation (seuils d’alerte : ≥ 20%) ;
  • % d’enfants avec faible poids (< 2500g) de naissance (seuils d’alerte : ≥ 10%) ;
  • Le nombre de décès (seuils d’alerte : 50% d’augmentation en 3 mois) ;
  • Proportion d’enfants 6-59 mois PB < à 125mm (seuils d’alerte : ≥ 20%) ;
  • Proportion d’enfants avec œdèmes nutritionnels (seuils d’alerte : ≥ 5%).