Humanitarianresponse Logo

Présentation

Objectif General
Réduire la prévalence de la malnutrition aiguë globale à moins de 10% et la mortalité de l'enfant de moins de cinq ans à < 2/10 000/j.

Objectif Spécifique 1
Mettre en place le système de surveillance nutritionnelle et d’alerte précoce dans les Zones de santé.

Objectif Spécifique 2
Dépister et prendre en charge les enfants et les femmes enceintes et allaitantes souffrant de malnutrition aigüe dans les zones cibles.

Objectif spécifique 3
Renforcer les capacités techniques et opérationnelles des partenaires de mise en œuvre.

Objectif spécifique 4
Renforcer les capacités des communautés à prévenir la malnutrition aiguë afin de rompre le cercle vicieux de la malnutrition.

Seuils d’intervention et critères de ciblages pour le HRP 2015

Une crise nutritionnelle sera déclarée une fois que les seuils suivants soient atteints: (a) MAS supérieure à 2%; (b) MAG supérieure à 15%; ou (c) MAG supérieure à 10% combiné avec au moins trois des facteurs aggravants suivants:

  • Hausse des admissions en UNT / UNS de plus de 30% sur les trois derniers mois;
  • Moins de 50% des aires de santé d’une zone de santé couvert;
  • Mortalité rétrospective des enfants de moins de cinq ans supérieure à 2 / 10 000 par jour;
  • Insécurité alimentaire de niveau 3 ou supérieur mesurée à travers l’IPC.

La priorisation s’appliquera dans toutes les décisions de prise en charge. Le seuil d’intervention a été fixé à 10% de MAG ou 2% de MAS. Ces seuils ont ensuite été déclinés en priorités:

  • Priorité 1: MAG supérieure à 15% et/ou MAS supérieure à 5%
  • Priorité 2: MAG comprise entre 13% et 15% et/ou MAS comprise entre 3% et 2%
  • Priorité 3: MAG comprise entre 10% et 13% et/ou MAS entre 2% et 3%.

Le Groupe sectoriel va intervenir systématiquement lorsque qu’une crise de ces autres trois types se présente en intégrant la prise en charge de la malnutrition dans le ‘paquet’ de soins de santé dans ces situations, étant entendu que tous ces chocs externes contribuent à détériorer la situation nutritionnelle déjà fragile au sein des groupes vulnérables. Dans le cadre des autres trois types de crise, les hypothèses de calculs sont les suivants:

  • Telles situations durent six mois en moyenne.
  • À titre de planification, les prévalences de MAS et de MAM retenues sont de 3% et 8% respectivement
  • Les taux d’incidences suivants ont été utilisés: 2 pour la MAM et 2.6 pour la MAS
  • La couverture est de 50% des personnes dans le besoin pour toutes ces catégories.

Contacts du Cluster

Coordinateur National/Zone Ouest:

Dr Eric Alain Ategbo | eaategbo@unicef.org | +243817096210

Emergency Nutrition Officer (UNICEF Kinshasa) : Virginie Mbombo | vmbombo@unicef.org | +243815046581, +243817150476

Nutrition Specialist M&E (UNICEF Kinshasa) : Dr Amina Bangana | abangana@unicef.org | +243817106238

Co-facilitateur National (COOPI) : Alain Tchamba | nutrition.rdc@coopi.org, cm.rdc@coopi.org | +243811888370

Coordinatrice Zone EST (UNICEF Goma) : Fatime Barounga Nouhou | fnouhou@unicef.org | +243818305964

Coordinateur Zone SUD (UNICEF Lubumbashi) : Nelly Malela Babu | nmalela@unicef.org | +243819500507

PRONANUT NATIONAL : pronanut@gmail.com

Evénements à venir