Humanitarianresponse Logo

RDC : Kasai Central - Profil de protection provincial - septembre 2019 - UNHCR/WCUK

Analyse de Protection

La baisse du nombre d’incidents de protection collectés en septembre comparativement au mois d’août pendant lequel, sans compter la zone de santé de Luambo, nous avions enregistré 730 incidents, laisse penser à une amélioration de l’environnement de protection. Cette situation s’explique par le fait que certains moniteurs qui couvrent la ville de Kananga ont été déployés dans la zone de santé de Luambo où ils ont collecté 272 incidents commis sur les rapatriés spontanés nouvellement accueillis sur le sol congolais. Il convient de préciser que beaucoup d’incidents commis sur les rapatriés ont été l’oeuvre de militaires angolais qui se sont principalement illustrés dans les violations de droit à la propriété commises sur le territoire angolais. L’assistance en cash aux rapatriés risque encore de faire d’eux une nouvelle cible des malfrats.

La situation de protection dans les cinq zones de santé est restée préoccupante. Comme le mois passé, il a été observé dans la ville de Kananga une résurgence de cas de violations du droit à l’intégrité physique et du droit à la propriété commis par certains auteurs armés ou non, mais opérant en groupe. La commune de Lukonga en est une illustration tenant compte du nombre de vol et de viol enregistrés. Il faut noter qu’en l’absence de mécanismes plus efficaces de poursuite, les actes de violences se multiplient. Ainsi, le territoire de Dibaya est confronté à l’insécurité causée par de bandits armés qui opèrent aisément la nuit du fait que les militaires FARDC qui couvraient la zone se sont tous déplacés sur Kananga, laissant la PNC seule en charge de la sécurité, mais ayant des capacités limitées aussi bien en termes d’armes que de munitions.

Les incidents de protection collectés en territoire de Luiza, par exemple, font état de violations commises sur les rapatriés spontanés soit en Angola, soit en RD Congo occasionnés par le manque d’accès aux différents services administratifs ou de prise en charge.

Par ailleurs, une hausse soudaine de la démographie dans la ville de Kananga est observée, à la suite du mouvement de transport des rapatriés spontanés en provenance de Luiza/Kalamba Mbuji.

La ville a été caractérisée par des incidents de protection qui dénotent une faiblesse dans la mise en oeuvre de mesures de sécurité pour les personnes et leurs biens.

Enfin, en territoire de Dimbelenge, les conflits fonciers individuels et les conflits de légitimité coutumière persistent. Les dialogues intercommunautaires impliquant les leaders communautaires pour tenter de réduire les conséquences inhérentes à ces conflits, nécessitent toujours d’être renforcés.

Operation(s)/Espace(s) web: 
Organisation(s): 
Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés
War Child
Cluster(s)/Secteur(s): 
Date de publication initiale: 
23 oct 2019
Type de document: 
Rapport de Situation