Humanitarianresponse Logo

OCHA/Sud-Kivu : Rapport hebdomadaire du 16 avril 2014

Faits saillants

  • Au moins 34 000 personnes déplacées en une semaine dans Fizi et Shabunda
  • Le Gouvernement provincial a fourni des abris à plus de 90 familles victimes des pluies de février dans Kalehe.

Contexte général

Mouvements de population
Quelque 20 000 personnes se sont déplacées de Kolula et Mulungu vers la forêt suite aux opérations des Forces Armées de la RDC (FARDC) contre une faction des Raïya Mutomboki dans la zone de santé de Mulungu à l’est de Shabunda les 7 et 8 avril. Des maisons ont également été incendiées lors de ces affrontements. La région de Mulungu était occupée par les Raïya Mutomboki depuis deux ans. A ce jour, la situation sécuritaire n’est pas suffisamment stabilisée pour permettre une mission d’évaluation humanitaire. La sécurisation effective et continue de la zone pourrait entraîner un retour rapide des déplacés.

75% des habitants de Misisi en Territoire de Fizi se sont déplacés principalement vers la localité de Kalonda-Kibuyu dans la Province du Maniema, mais aussi dans une moindre mesure vers Lulimba et la Province du Katanga fuyant les affrontements entre les FARDC et les Mayi-Mayi Yakutumba dans la localité le 8 avril. Officiellement, Misisi compte 19 000 habitants, mais la localité attirant plusieurs acteurs économiques, jusqu’à 100 000 personnes pourraient y habiter selon des sources non officielles. Dans la foulée de ces affrontements, six civils ont été tués tandis que des biens ont été pillés. Pour l’instant, les rumeurs d’instabilité sécuritaire de la région ne permettent pas le retour des déplacés. Selon les dynamiques habituelles de déplacement dans cette zone, des retours devraient être rapidement observés lorsque l’accalmie sera confirmée, les déplacés souhaitant reprendre leurs activités économique au plus vite.

1 690 personnes sont retournées à Bwegera en Territoire d’Uvira depuis la fin mars, suite à une accalmie observée dans leur zone de provenance, après l’insécurité liée aux tensions intercommunautaires dans la région. 4 226 habitants de Bwegera s’étaient alors déplacés durant la période du 16 au 19 mars notamment vers Luberizi, Luvungi, Katogota, Kiringye et le Burundi. Selon la mission de mise à jour des mouvements de population effectuée à Bwegera le 9 mars sous l’égide d’OCHA, les activités socioéconomiques ont repris dans cette localité, mais la population vit dans la crainte d’une éventuelle attaque armée d’une des communautés, poussant ainsi certains habitants à se déplacer la nuit et passer la journée au village. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué il y a une semaine 10 tonnes de biscuits énergétiques à 2 500 de ces déplacés pour maintenir leur état nutritionnel, mais la principale préoccupation demeure la protection des civils dans le contexte persistant de tensions intercommunautaires.

Operation(s)/Espace(s) web: 
Organisation(s): 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
16 avr 2014
Type de document: 
Bulletin Humanitaire
Lieu(x): 
Sud-Kivu
Thème(s): 
Autre
Stratégies provinciales
Conflit
Crise Alimentaire/Nutritionnelle
Bureaux de coordination: 
Bukavu