Humanitarianresponse Logo

OCHA/Nord-Kivu : Rapport hebdomadaire du 22 avril 2014

Faits saillants

  • Les populations retournées de Mbau (Beni) inquiètes suite à de nouveaux enlèvements et assassinats de civils.
  • 30 000 personnes déplacées en quête de protection au nord-ouest de Masisi.
  • 70 000 personnes ciblées pour des distributions alimentaires au Nord-Kivu

Contexte général
Dans le Territoire de Beni, la population retourne progressivement vers les localités situées le long de l’axe Mbau – Kamango. Les autorités locales estiment ce retour à près de 60% des habitants de la région, cependant, depuis fin mars-début avril, de nouveaux enlèvements et assassinats de civils ont été répertoriés dans la zone de Mbau, poussant les personnes retournées à se déplacer à nouveau. Le 7 avril, six personnes qui se trouvaient dans leurs champs près de la localité de Totolito à 17km de Mbau, ont été prises en otages et abattues par des hommes armés présumés appartenir au groupe armé Allied Democratic Forces (ADF). Selon l’ONG IEDA Relief, sur 428 ménages retournés dans la zone depuis le début du mois de mars 2014, 320 ménages viennent de se déplacer à nouveau vers Mbau et Oicha, à cause de l’insécurité. Les opérations militaires menées par l’armée nationale contre les ADF se poursuivent actuellement au nord de l’axe Mbau – Kamango.

De nombreux rapports font état de graves exactions commises par les forces et groupes armés à l’encontre des populations civiles. Une trentaine de femmes auraient été violées dans la localité de Bwito le 8 avril tandis que de nombreux cas d’arrestations arbitraires et de transport forcés sont régulièrement rapportés dans la zone. Depuis mi-février, les opérations militaires menées par les FARDC contre les APCLS au nord-ouest de Masisi centre (axe Bukombo – Nyabiondo – Lwibo – Lukweti) ont poussé plus de 30 000 personnes à fuir leurs habitations. La zone comptait déjà plus de 5 000 personnes déplacées dans des sites et camps alors que le Territoire de Masisi regroupe le plus grand nombre de personnes déplacées internes dans la province (329,857 PDI à la fin mars). Après la prise du bastion APCLS à Lukweti par les FARDC, la population a amorcé un retour timide mais la poursuite des opérations militaires contre ce groupe dans la zone limite fortement les retours.

Operation(s)/Espace(s) web: 
Organisation(s): 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
23 avr 2014
Type de document: 
Bulletin Humanitaire
Lieu(x): 
Nord-Kivu
Thème(s): 
Autre
Stratégies provinciales
Conflit
Crise Alimentaire/Nutritionnelle
Bureaux de coordination: 
Beni
Goma