Humanitarianresponse Logo

Tchad : Aperçu de la situation humanitaire - 17 novembre 2021

Au Tchad, une personne sur trois, soit 5,5 millions de personnes, a besoin d’aide
humanitaire en 2021. L’insécurité alimentaire et la malnutrition affectent 5,1 millions de
personnes dont plus de 1,7 million sont en situation d’insécurité alimentaire sévère.
Aujourd’hui, 1,7 million de personnes sont concernées par les urgences sanitaires, les
enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes étant particulièrement
vulnérables. Du 1er janvier au 14 novembre, 2 449 cas suspects de rougeole avec 13 décès
ont été rapportés, ainsi que 907 531 cas confirmés de paludisme, dont 1 492 décès. En ce
qui concerne la COVID-19, depuis son apparition en mars 2020, la pandémie a atteint 5 279
personnes et a causé 177 décès. Le taux de létalité est important dans la province du Lac
malgré le faible nombre de cas enregistrés : 3 décès sur 54 cas testés positifs (6% létalité).
De façon transversale, les activités de sensibilisation sont intégrées systématiquement
dans toutes les activités des acteurs humanitaires au Lac, pour réduire l’incidence de la
maladie.
Plus d’un million de personnes sont en situation de déplacement forcé dans le pays. Parmi
elles, il y a 528 139 réfugiés, dont 376 126 à l’Est au 30 septembre. Le nombre de
personnes déplacées est de 457 948, dont 406 573 personnes déplacées internes (PDI) et
29 263 retournés vénus de l’étranger ainsi que 22 112 PDI retournées, pour la province du
Lac. Pour le Sud, il s’agit de 89 858 retournés tchadiens de la République Centrafricaine
(RCA). au Lac, l’insécurité liée aux attaques des GANE, la montée des eaux, ainsi que la
recherche de l’assistance humanitaire a provoqué des déplacements quasi-continus de
populations. Le nombre de cas d’enlèvement de femmes et d’enfants sont en hausse: 300
cas ont été enregistrés de janvier à septembre 2021. À la suite des affrontements causés
par un conflit entre éleveurs et pêcheurs dans le département de Logone-Chari, région de
l’Extrême-Nord du Cameroun, 8 749 individus ont trouvé refuge dans la province du
Chari-Baguirmi au Tchad et sont actuellement dépistés par le HCR.
Au 6 octobre, 256 214 personnes (soit 42 765 ménages) ont été affectées par les
inondations à travers le pays. Au 30 septembre 2021, la province de la Tandjilé était la plus
touchée, avec 160 955 personnes sans-abris. Au 28 octobre 2021, des inondations ont
causé d’importants dégâts matériels et humains dans la province du Lac, particulièrement
sur l’île de Kinasserom qui a été la plus touchée. Le bilan fait état de 23 ménages (115
personnes) sinistrés, dont deux enfants morts noyés à Fourkoulom. De plus, un premier
cas d’incendie non criminel a été enregistré sur l’île de Farguimi faisant 801 personnes (143
familles) sinistrées.

Operation(s) / Espace(s) web: 
Organisation: 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
19 nov 2021
Type de carte / infographie: 
Instantané Humanitaire
Bureaux de coordination: 
N'Djaména