Humanitarianresponse Logo

Tchad : Aperçu de la situation humanitaire - 13 decembre 2021

Au Tchad, une personne sur trois, soit 5,5 millions de personnes, a besoin d’aide
humanitaire en 2021. L’insécurité alimentaire et la malnutrition affectent 3,6 millions de
personnes dont plus de 960 000 sont en situation d’insécurité alimentaire sévère.
Aujourd'hui, 1,7 million de personnes (les enfants, les femmes enceintes et les femmes
allaitantes étant particulièrement vulnérables) sont concernées par les urgences sanitaires.
Du 1er janvier au 28 novembre, 944 794 cas confirmés de paludisme dont 1 584 décès ont
été rapportés ainsi que 2 481 cas de rougeole avec 13 décès. Depuis son apparition en
mars 2020, la pandémie de la COVID-19 a atteint plus de 5 700 personnes (596 dans le seul
mois de novembre 2021) et causé 182 décès. Plus d’un million de personnes sont en
situation de déplacement forcé dans le pays. Parmi elles, il y a 528 139 réfugiés, dont 376
126 à l’Est au 30 septembre. Le nombre de personnes déplacées est de 457 948, dont 406
573 personnes déplacées internes (PDI) et 29 263 retournés venus de l’étranger ainsi que
22 112 PDI retournées dans la province du Lac. Pour le Sud, il s’agit de 89 858 retournés
tchadiens de la République Centrafricaine (RCA). Au Lac, l’insécurité liée aux attaques des
groupes armés non-étatiques, la montée des eaux, ainsi que la recherche de l’assistance
humanitaire provoquent des déplacements quasi-continus de populations.
Début décembre 2021, de nouveaux conflits intercommunautaires dans le département de
Logone-Chari, région de l’Extrême-Nord du Cameroun ont provoqué un déplacement massif
de population vers le Tchad, dans la zone de N'Djamena et dans la province du
Chari-Baguirmi. Le nombre total de réfugiés est estimé à plus de 82 000 (au 12 décembre
2021) dont plus de 45 000 dans les zones urbaines de N’Djamena. À l'Est, un conflit
intercommunautaire dans la région de Djabel Moun, au Darfour (Soudan), a entraîné
l'incendie de 22 villages et poussé plus de 4 300 personnes à fuir, dont plus de 2 200 se
sont réfugiées dans cinq villages de la zone de Birak, une localité frontalière de la province
tchadienne de Wadi-Fira. Le conflit a fait plus de 370 morts et 760 blessés.

Operation(s) / Espace(s) web: 
Organisation: 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
13 déc 2021
Type de carte / infographie: 
Instantané Humanitaire