Humanitarianresponse Logo

Tchad : Profil humanitaire de la région du Guera (février 2017)

MESSAGES CLÉS 

1) La malnutrition est chronique et alarmante. La malnutrition aigüe sévère (MAS, à 3,7%) demeure au-dessus du seuil d’urgence (2%) en 2016, du fait des difficultés d’accès à l’eau potable, des pratiques d’hygiène insuffisantes, des grossesses rapprochées et de la mauvaise utilisation des intrants nutritionnels. Le taux de MAS est le 3ème plus élevé parmi les 23 régions du pays. La situation nutritionnelle au Guéra requiert une attention particulière des acteurs pour prévenir la malnutrition, renforcer les programmes de prise en charge de la malnutrition aiguë et améliorer la couverture des interventions dans la région.

2) Une personne sur deux souffre d’insécurité alimentaire dans la région. Le département de Mangalmé a été particulièrement affecté pendant la dernière période de soudure (juin – août 2016) par la baisse de production agricole lors de la campagne 2015/2016. Il est donc primordial de consolider et soutenir les activités dans le secteur de la sécurité alimentaire pour renforcer la résilience et les moyens d’existence des populations.

3) La région montagneuse du Guéra dispose de faibles ressources en eau potable. Des efforts sont nécessaires pour améliorer l’accès à l’eau potable par la construction d’infrastructures hydrauliques et maintenir durablement les ouvrages d’approvisionnement en eau. Egalement, il est essentiel de développer des puits pastoraux pour les animaux et prévenir des conflits entre les agriculteurs et les éleveurs autour des points d’eau.

Espace(s): 
Organisation: 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
22 fév 2017
Type de Document: 
Fiche d'Informations
Lieux: 
Guéra
Bureaux de Coordination: 
Ndjamena