Humanitarianresponse Logo

RCA: IASC Aperçu des Besoins Humanitaires-Narrative détaillée (2017)

A. INTRODUCTION 

La République centrafricaine (RCA) traverse une crise profonde et complexe aux conséquences humanitaires considérables. L'insécurité permanente, l’instabilité politique, les contraintes logistiques et la baisse des financements freinent l'accès humanitaire et explique les difficultés à répondre aux besoins des plus vulnérables. La Centrafrique est l'un des pays les plus pauvres et instables au monde. Si l’origine de la dernière crise est politico-militaire, elle s’est transformée en un conflit intercommunautaire sans précédent dans l'histoire du pays. Elle a provoqué l’effondrement d’infrastructures socio-économiques déjà faibles. L'absence de services sociaux de base est quasiment totale et le redéploiement des services de l'Etat peine à se concrétiser. Depuis fin 2012, 900 000 personnes ont été contraintes de se déplacer ou à quitter le pays. Par ailleurs, en 2016, 50% de la population, soit 2,3 millions de personnes sur une population totale de 4,6 millions1 en Centrafrique2 , ont eu besoin d’une assistance humanitaire. Les services sociaux les plus élémentaires sont dysfonctionnels, voire inexistants dans de nombreuses villes du pays. En 2015, 23%3 des formations sanitaires étaient inopérantes en raison du manque d’équipements, de personnels et de médicaments. Au premier semestre 2016, 3 0774 incidents de violences basées sur le genre (VBG) ont été rapportés, dont 1 023 cas de violences sexuelles parmi lesquels 597 crimes de viols caractérisés. En avril 2016, 25% des écoles étaient non fonctionnelles. Du fait de cette situation chaotique, les enfants, des zones rurales notamment, ont perdu plus de deux ans de scolarité. En 2016, 40% de la population se trouve dans une situation d'insécurité alimentaire aiguë. La prévalence de la Malnutrition Aigüe Sévère (MAS) est maintenue au-delà du seuil d’urgence (de 2%) dans plusieurs localités. Seulement 30%5 de la population rurale a accès à des points d’eau protégés et trois personnes sur quatre n’ont aucun accès à des installation sanitaire, soit une couverture moyenne de moins de 22%6 à l’échelle du pays. L’investiture, en mars 2016, d’un Président de la République démocratiquement élu, a permis de mettre un terme à une période de transition politique de deux ans. Bien que les Institutions bénéficient désormais d’une légitimité, la persistance de groupes armés actifs sur de vastes zones du territoire empêche l’Etat de remplir ses prérogatives régaliennes et de répondre aux besoins humanitaires de la population. L’insécurité a également des conséquences négatives sur la réponse humanitaire qui sont régulièrement contraints de réduire ou de suspendre leurs activités. La protection de la population et l’assistance humanitaire d’urgence sont toujours les priorités absolues en République centrafricaine.

Organisation: 
Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies
Date de publication initiale: 
23 nov 2016
Type de Document: 
Aperçu des Besoins Humanitaires
Lieux: 
Central African Republic
Thèmes: 
Conflit
Déplacés Internes (IDPs)
Planning stratégique