Humanitarianresponse Logo

Cameroun: Arrivées de nouveaux réfugiés centrafricains à Mbaiboum, Juillet 2017

Arrivées de nouveaux réfugiés centrafricains à Mbaiboum:

La recrudescence des affrontements dans les villes frontalières avec la République Centrafricaine (RCA) au Nord Cameroun continue d’entraîner de grands mouvements de populations vers le Cameroun.

Les récents affrontements survenus entre les éléments de l’ex-Seleka et les anti-Balaka dans la ville de Ngaoundaye en RCA entre le 7 et le 10 juillet ont causé l’arrivée de plusieurs nouveaux réfugiés dans l’arrondissement de Touboro, région du Nord Cameroun.

Au 27 juillet, les équipes du HCR présentes sur le terrain depuis le 14 juillet ont recensé et préenregistré un total de 4 766 individus (1 438 ménages) dont 3 347 à Mbaiboum et 1 419 à Helbao, en majorité des femmes et des enfants. Ce chiffre pourra évoluer avec les opérations d’enregistrement qui sont en cours. Ces personnes sont majoritairement des ethnies M’boum, Pana, Baya et Peulh et accèdent au Cameroun par les points d’entree de Mbaimboum, Ouro-Souley, Gui-Gui et Mini, ainsi que par les villages environnant situés entre 2 et 7 km de Mbaiboum. Ces nouveaux arrivés viennent principalement de Ngaoundaye, Bang, Mann, Bozoum et Degaule en RCA, et certains affirment avoir transité par le Tchad.

La situation de ces réfugiés est préoccupante dans la mesure où ils ont des besoins immédiats en soins de santé, documentation, abris, vivres et non vivres. Les opérations d’enregistrement biométrique ont commencé à Mbaiboum et se poursuivront dans les autres villages d’accueil, afin de leur assurer la protection adéquate. Parmi les populations déjà identifiées, on compte plusieurs enfants non accompagnés et enfants séparés qui seront pris en charge par le partenaire International Medical Corps pour suivi. Le PAM procèdera dès le 28 juillet à une distribution des vivres pour 3 000 personnes pour une période de 2 semaines.

Par ailleurs, des mesures sont prises d’un côté pour renforcer la capacité du centre de santé local pour la prise en charge des malades, et de l’autre côté pour l’identification des besoins en matière d’éducation en vue de renforcer les structures scolaires de Mbaiboum en prélude à la rentrée scolaire 2017-2018 prévue en septembre. Il est également nécessaire de renforcer la capacité hydraulique dans les zones d’accueil.

Pour le moment, les autorités ont permis l’accès au territoire camerounais aux nouveaux arrivants ; le HCR continuera à faire le monitoring de la situation des frontières afin de garantir l’accès à l’asile. Les autorités signalent un calme relatif tant au niveau des frontières camerounaises avec la RCA que dans les localités centrafricaines voisines de l’Arrondissement de Touboro.

La situation pourrait évoluer ; le HCR fera des mises à jour régulières en fonction des évolutions.

 

CONTACTS
Charles Zoueke | Community Services Officer - Meiganga | zoueke@unhcr.org | Tel: +237 691 141 294
Alexandre Sarr | Head of Sub-Office - Meiganga | sarr@unhcr.org | Tel: +237 691 141 207
Kabami Kalumiya | Associate External Relations Officer | kalumiya@unhcr.org | Tel: +237 691 141 226
Raïssa Touraire Ngou | Reporting Assistant | ngou@unhcr.org | +237 693 017 380

Espace(s): 
Organisation: 
Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés
Cluster / Secteurs: 
Date de publication initiale: 
28 juil 2017
Type de Document: 
Fiche d'Informations
Lieux: 
Mayo-Rey
Ngaoundaye
Thèmes: 
Rapid Response to Population Movements
Bureaux de Coordination: 
Yaoundé Coordination Hub
Catastrophes: 
Sahel Crisis: 2011-2017