Humanitarianresponse Logo

Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène dans les établissements de soins 2000-2021 : WASH et lutte anti-infectieuse

« Lorsque les prestataires de soins n’ont pas accès à un service d’hygiène, on peut considérer que les patients n’ont pas d’établissement de soins », a déclaré Kelly Ann Naylor, Directrice chargée de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH) ainsi que des questions liées au climat, à l’environnement, à l’énergie et la réduction des risques de catastrophe à l’UNICEF. « Quand ils n’ont pas accès à l’eau potable et aux services d’hygiène et d’assainissement de base, les hôpitaux et les centres de soins peuvent devenir un piège mortel pour les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants. Chaque année, environ 670 000 nouveau-nés décèdent des suites d’un état septique. Ce chiffre est scandaleux – d’autant plus qu’il s’agit là de décès évitables. »

Le  rapport, intitulé Progress on WASH in health care facilities 2000–2021: special focus on WASH and infection prevention and control (« Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène dans les établissements de soins 2000-2021 : WASH et lutte anti-infectieuse »), fixe pour la première fois cette base de référence mondiale sur les services d’hygiène, fondée sur une évaluation de l’accès au lieu de prestation de soins et aux toilettes. Cette évaluation a pu être réalisée du fait que les pays n’ont jamais été aussi nombreux qu’aujourd’hui à faire rapport sur les éléments critiques des services WASH à l’hôpital et dans les autres centres de santé. En ce qui concerne l’hygiène, des données sont désormais disponibles pour 40 pays, représentant 35% de la population mondiale, contre 21 pays en 2020 et 14 en 2019.

 

Apercu global

Mise à jour au  31 Aout 2022

Depuis janvier 2022, sur les 800 000 personnes ciblées par le cluster WASH, plus de 1 Millions de personnes ont été couvertes par les activités WASH, soit plus de 100% de la cible. Cet objectif a été atteint principalement grâce aux activités de transport d'eau par camion. Cependant, la couverture des services d'assainissement et d'hygiène reste faible. la plupart des partenaires ont concentré leurs efforts sur l'approvisionnement en eau, ce dernier étant le principal problème dans le sud. Cette problématique a été communiquée aux membres du cluster WASH, afin de promouvoir une approche WASH plus complète.

Vous pouvez suivre l'évolution de la réponse  au travers du  tableau de bord ci-bas

Tableau de bord WASH