Humanitarianresponse Logo

SITREP CLUSTER SANTE S47 30 November 2020

POINT SAILLANTS COORDINATION KINSHASA

¨ Elaboration en collaboration avec le Sub National Cluster du rapport annuel du cluster sante RDC et soumission au global Health Cluster. 
¨ Participation a la réunion de travail et de suivi des activités VBG/sante en RDC avec le point focal VBG OMS-AFRO le 24 Novembre 2020.
¨ Finalisation des inputs au narratifs HNO/HRP sante et transmission a l'équipe de coordination de OCHA.
¨ Réalisation de la réunion de Coordination du Cluster Sante le jeudi 26 novembre 2020.
¨ Participation a la réunion du briefing IASC sur le cadre opérationnel conjoint pour le choléra le 24 Novembre 2020.
¨ Révision de la méthodologie de l’allocation de coordination et soumission au fond humanitaire RDC le 23 Novembre 2020.
¨ Plaidoyer a diffèrent niveau  pour le renforcement et la continuité des ressources humaine implique dans les activités de coordination du cluster sante dans le différents pool de coordination national et provincial en 2021.
 


SITUATION SECURITAIRE & HUMANITAIRE


HUB BUKAVU
-Situation humanitaire dans les hauts plateaux de Fizi (Minembwe, Mikenge, Kipupu) et dans les hauts plateaux d’Uvira (Bijombo), reste préoccupante. Près de 76400 personnes déplacées vivent dans des conditions précaires, l’ONG MDM accorde une assistance médicale à environ 30000 déplacés. Actuellement la situation sécuritaire est relativement calme.
-Une justice populaire a été constaté à Ngomo, en territoire de Walungu où deux assaillants ont été lynché par la population dans la soirée du 25 Novembre 2020 au quartier Ishamba.
-Reddition de deux miliciens du groupe armé Yakutumba à Lubondja en territoire de Fizi ce mercredi 25 Novembre 2020.

HUB GOMA

-Violentes attaques perpétrées par des hommes armés dans les ZS de Kalunguta, Oicha et Mutwanga contre les populations civiles, avec un impact sur l’augmentation des statistiques de déplacés, ainsi que la fermeture de certains centres de santés et écoles. Plus de 62 civils avait été tuées en moins de trois semaines entre fin octobre et le 16 novembre 2020.
-15 civils tués entre le 16 et 17 novembre 2020 dans les villages Kokola, Baeti/Mamove, et Kainama, et Mayele, et près d’une trentaine de corps en putréfaction ont également été découvertes le 17 novembre dans le village de Kanyavuyiri dans la même zone de santé.
-Entre le 1er et 5 novembre ; plus de 3 000 personnes de Lisasa et Kalau en commune de Beu, vers Kalunguta, Maboyaet Kabasha, en zone de santé de Kalunguta, au sud du territoire de Beni. 170 nouveaux ménages déplacés venus de Lisasa accueillis dans la zone de santé de Kyondo entre octobre et novembre 2020, qui se sont ajoutés à 4 738 autres familles déplacées arrivées dans la zone entre novembre 2019 et septembre 2020.
-Trois (3) attaques contre les structures sanitaires et enlèvement de 3 personnels soignants entre septembre et novembre 2020 à Lisasa, Musukuet Matadivers Mamove en zone de santé Oicha avec fermeture de 13 aires santé sur les 26 de la zone santé de Oicha depuis janvier. 8 autres aires de santé en voie de fermeture et 5 restent opérationnelles.
-Territoire de Masisi: Des violences armées et conflits fonciers continus d’aggraver la situation humanitaire dans le territoire de Masisi. Les localités des Gpt Bashali/Mokoto, BapfunaetUfamandu1&2 sont les plus affectées, et près de 12 000 personnes nouvellement déplacées depuis le 8 novembre
-Déplacement pendulaire dans le groupement Bashali-Mokoto, occasionnés par des affrontements le 24 novembre 2020, entre deux groupes armés, sur l’axe Kalembe-Matenge-Retour timide des populations le 25 novembre 2020a la suite d’une accalmie.
-Conflits fonciers / interethniques :Conflits fonciers entre éleveurs et agriculteurs dans les groupements Nyamaboko1&2 : près des 1041 ménages (soit 4407 personnes) en déplacement depuis avril 2020, accueillis dans plusieurs villages (Shoa, Burora, Kauliet Bulere) et villages environnants le gpt Banyungu
Risque de tension interethnique dans le groupement Nyamaboko1 en raison de l’activisme des groupes armés à connotation ethnique ;
6 corps (4 femmes et deux enfants) ont été retrouvés le 19 novembre à proximité d’une rivière à Shango1, Mahanga, à 15 km ouest de Masisi centre
Déguerpissements de 540 ménages depuis début novembre 2020 des villages Koyi, Kashovu, et Lundji, vers Rubaya centre en groupement Matanda affecté par conflit d’exploitation des minerais
-Catastrophe naturelle : Pluie diluvienne dans la cité de Mweso le 21 novembre 2020, près de 1 192 ménages de 5 960 personnes sinistrés et plus de 850 ménages sinistrés identifiés dans la cité de Mweso, Pilote et Bushenge, sur l’axe Kitshanga-Mweso et 342 autres accueillies dans un centre collectif à Bukama.

ITURI:

-L’activisme des miliciens FPIC et du groupe d’auto – défense « Zaïre » est largement observé dans la quasi-totalité des ZS de Rwampara et de Nyankunde, ce qui a e --créé une entrave des activités humanitaires dans ces ZS et perturbe l’accès vers la ZS de Komanda où près de 20 000 déplacés sont signalés à Komanda Centre et -----vers la ZS de Mandima où plus de 15 000 déplacés sont signales dans l’aire de sante Katanga à ce moment ;

-Plusieurs attaques ADF restent aussi signalées dans les localités frontalières de l’Ituri et le NK vers   Samboko et Bahiti ou les rebelles ont perpétré des tueries d’une       trentaine des personnes.
-Plus de 80 000 personnes déplacées en situation de vulnérabilité multisectorielle signalées dans la zone de santé de Boga depuis septembre 2020 : ce constat a été  --fait par la société civile et diverses sources locales au cours d’une mission de OCHA sur le terrain. Ces déplacés dont près de 70 000 signalés à Boga Centre et 12 000 autres à Tchabi sont hébergés dans les sites spontanés et en famille d’accueil dans des conditions de précarité et de promiscuité extrême. MSF-Suisse avant intervenir en santé pour environ 1 mois, mais un gap important reste à couvrir. La même ONG à organiser une vaccination contre la rougeole en faveur de cette population.3 685 personnes déplacées se sont rajoutées au 8 375 rapporter au mois d’Aout par PPSSP partenaire de l’UNICEF. Selon les autorités, 737 nouveaux ménages constitués de 3 685 personnes dans l’aire de sante de Nyakunde seraient arrivés entre Aout et Octobre. Actuellement, on estime que près de 12 115 personnes déplacées seraient en situation de vulnérabilité dans cette zone de santé, qui nécessite une intervention urgente et multisectorielle des acteurs humanitaires.
HUB KALEMIE
-La situation sécuritaire au Tanganyika n’a pas évolué par rapport la semaine dernière. Les faits suivants ont été signalés :
-Reprise de l’activisme des miliciens Twa dans le Nord du territoire de Nyunzu et aussi dans le Sud du territoire de Kalemie.
-Les braquages récurrents sur l‘ axe routier Kalemie-Bendera au crédit des groupes armés et des personnes non autrement identifiées.
-La persistance de Cambriolage des maisons dans la ville de Kalemie ;
-8/264 AS restent non fonctionnelles suite à l’insécurité dans la ZS de Nyunzu: Kalima, Kabeya Mukena, Kampulu, Mukundi, Kankwala, Kilunga, Ngombe, Ngoy et Makumbo.
HUB KANANGA:
Problematique de l’Accès physique dans la Zone de santé de Bena Leka: c’est depuis le 09 novembre que l’axe routier Bena Leka (Territoire de Demba) – Kakenge (Territoire de Mweka) est coupé à partir de l’aire de santé Saint Felix (Zone de santé de Bean Leka) à la suite des fortes pluies qui ont aggravé les érosions qui menaçaient déjà cette route d’intérêt économique et humanitaire. Ces érosions ont également endommagé la voie ferrée. Actuellement aucun véhicule, ni train venant de Kananga ne peut se rendre à Bakua Kenge, un des points chauds humanitaires dans la région du Kasaï. Si aucune action n’est prise, dans le court terme, pour l’aménagement de ces deux voies de communication, plus de 25 600 personnes déplacées et retournées dans les zones de santé de Bena Leka et Kakenge risquent de ne pas bénéficier de l’assistance humanitaire dans les meilleurs délais. Cette rupture de trafic risque également d’entrainer l’augmentation de prix du maïs dans le Territoire de Demba et la Ville de Kananga qui se ravitaillaient par train dans le Territoire de Mweka (Province du Kasaï).

 

Operacione(s)/Espacio(s) web: 
Organización(es): 
Organización Mundial de la Salud
Cluster(s)/Sector(es): 
Fecha de publicación original: 
30 Nov 2020
Tipo de documento: 
Boletín humanitario
Centro de coordinación: 
Bukavu
Goma
Kalemie
Kananga
Kinshasa