Humanitarianresponse Logo

Haiti: Cholera figures, as of 31 December 2017 [EN, FR]

***EN***

In 2017, the lowest number of suspected annual cholera cases since the beginning of the epidemic in 2010 was recorded as a result of an effective and coordinated response, timely clinical care and improved epidemiological surveillance system. This made it possible to reach an incidence rate of 1.12% at the end of 2017, bringing the country closer to the target of 0.1% set for the end of 2018. During the month of December, 776 cases were notified, resulting in the annual total of 13,681 suspected cases of cholera and 159 deaths: a respective decrease of -67% and -64% in comparison with 2016.

UNICEF, working jointly with the 13 MSPP EMIRAs and DINEPA’s emergency response department technicians, supported about 57 mobile NGO teams throughout the year. At the same time, in outbreak areas, PAHO / WHO and health partners provided support at the national and departmental level to strengthen the capacity of MSPP for epidemiological surveillance and outbreak investigation. In addition, a new vaccination campaign was carried out with 90,000 beneficiaries in the commune of Mirebalais (a prioritized persistent area) in December 2016.

However, cholera remains a highly infectious disease that can resurge at any time in the absence of a continuous mechanism for surveillance, coordination and response. As a result, lack of funding to continue required actions, especially in the most at-risk departments, could lead to a reemergence of the disease throughout the country. In 2017, the response teams of UNICEF's partners were only funded until April, while funding for surveillance support and medical care was minimal.

 

***FR***

En 2017, le plus bas nombre de cas suspects de choléra annuel a été enregistré depuis le début de l’épidémie en 2010 grâce à une réponse efficace et coordonnée des acteurs, la prise en charge et un système de surveillance épidémiologique. Cette situation a permis d’atteindre une incidence de 1,12% à la fin de l’année, plus proche de l’objectif de 0,1% fixé pour fin 2018. Au cours du mois de décembre, 776 cas ont été signalés et le total annuel est de 13 681 cas suspects de choléra et 159 décès, soit une baisse respective de -67% et -64% en comparaison avec 2016.

L’UNICEF a travaillé en étroite collaboration, tout au long de l’année, avec les 13 EMIRAs du MSPP et les techniciens du département de réponse aux urgences de la DINEPA, supportant environ 57 équipes mobiles d’ONG. Parallèlement, dans les zones de flambées, l’OPS/OMS et les partenaires santé ont apporté un appui au niveau national et départemental pour renforcer la capacité du MSPP dans la surveillance épidémiologique et les investigations de flambées. De plus, une nouvelle campagne de vaccination a été réalisée au mois de décembre 2016 dans la commune de Mirebalais bénéficiant à environ 90 000 personnes dans cette zone de persistance prioritaire.

Toutefois, le choléra reste une maladie hautement infectieuse qui peut ressurgir à tout moment en l’absence d’un mécanisme continu de surveillance, de coordination et de réponse. De ce fait, un manque de financement pour poursuivre les actions, notamment dans les départements les plus à risque, pourrait entrainer une réapparition de la maladie dans tout le pays. En 2017, les équipes de réponse des partenaires de l’UNICEF ne sont financées que jusqu’au mois d’avril, tandis que les financements pour l’appui à la surveillance et la prise en charge médicale sont minimes.

Webspace(s): 
Organization(s): 
Government of Haiti
Pan American Health Organization / World Health Organziation
United Nations Children's Fund
Cluster(s)/Sector(s): 
Original Publication Date: 
29 Jan 2018
Map/Infographic Type: 
Infographic
Location(s): 
Haiti
Theme(s): 
Epidemic
Humanitarian Assistance
Disaster(s)/Emergency: 
Haiti: Cholera Outbreak - 2010-2017