Humanitarianresponse Logo

OCHA/Orientale - Rapport hebdomadaire au 30 juillet 2014

Faits saillants

  • Plus de 30 000 personnes vivent dans la précarité  dans la zone  d’Opienge.
  • La  Zone de santé de Logo en proie à une épidémie de peste depuis un mois.
  • L’Union européenne finance la construction d’une dizaine de structures sanitaires en Ituri.

Contexte général

Mouvement de population
La Commission mouvement de population (CMP) a  noté que le nombre de personnes déplacées (PDI) en Province Orientale est passé à 439 215 personnes entre avril et juin 2014 contre 366 802 au premier trimestre, soit une augmentation de 20%. Cette hausse est justifiée en majeure partie à l’instabilité observée dans la partie sud du Territoire d’Irumu en Ituri depuis le mois d’avril. L’armée nationale poursuit ses opérations  contre les miliciens du groupe armé Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI).  Cette région de l’Ituri a à elle seule enregistré 274 241 personnes au deuxième trimestre contre 173 837 au précédent trimestre. S’agissant du mouvement de retour, la CMP a recensé 145 845 personnes ayant regagné leurs milieux d’origine en juin contre 82 240 au premier trimestre. En termes d’assistance, depuis le déclenchement des hostilités en août 2013 jusqu’au premier semestre 2014, les acteurs humanitaires ont pu intervenir en faveur de plus de 100 000 personnes grâce aux multiples financements (ECHO, OFDA, etc.). Le Fonds commun humanitaire (Pooled Fund) a alloué en juin dernier 4,8 millions de dollars à la communauté humanitaire de l’Ituri pour poursuivre l’assistance – dans le cadre du Plan de réponse du sud Irumu – aux  populations affectées par la crise humanitaire pour le prochain semestre.

Des déplacements continuent aussi à être signalés en ce mois de juillet dans le sud Irumu. Des sources locales ont signalé l’existence d’un nouveau site de PDI avec environ 2 000 villageois à Ruzinga Mudongo (7km nord ouest d’Aveba). Ces populations ont  été contraintes à fuir une dizaine de localités à la suite de récents affrontements entre l’armée congolaise et les miliciens de FRPI. Ces personnes seraient confrontées aux besoins en abris, articles ménagers essentiels, eau, hygiène et assainissement. Les mêmes sources indiquent qu’il y aurait déjà des maladies d’origine hydrique parmi les PDI. A cet effet, le mécanisme de Réponse rapide aux mouvements de population (RRMP) planifie  une évaluation multisectorielle à Ruzinga Mudogo pour connaître leur situation humanitaire.

Organization(s): 
United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Original Publication Date: 
31 Jul 2014
Document type: 
Humanitarian Bulletin
Location(s): 
Tshopo
Bas-Uele
Haut-Uele
Ituri
Theme(s): 
Accountability to Affected Populations
Communication with affected populations
Field coordination
Humanitarian Access
Humanitarian Assistance
Rapid Response to Population Movements
Epidemic
Conflict
Coordination hub(s): 
Bunia