Humanitarianresponse Logo

OCHA/Maniema: Note d'informations humanitaires du 17 février 2016

Faits saillants

  • VIH/Sida : le Maniema est la province la plus affectée en RDC 
  • Plus de 6 250 personnes menacées d’insécurité alimentaire dans les territoires de Kailo et Pangi 
  • Plus de la moitié des habitants de la zone de santé d’Alunguli n’a pas accès à l’eau potable.

Aperçu de la situation
Selon la Division provinciale de la santé, au moins 1 584 personnes ont été testées positives au VIH/Sida sur les 42 751 qui se sont volontairement présentées en 2015 dans des centres de dépistage du Maniema, province dont le taux de prévalence est le plus élevé (4%) en RDC. Ce nombre représenterait seulement la face visible de l’iceberg puisque les experts du domaine pensent qu’il concerne, pour la plupart des cas, des personnes en phase terminale de la maladie qui acceptent le dépistage puisqu’elles sont ruinées financièrement à force de se faire soigner à plusieurs reprises des mêmes maladies. Le défaut de connaissance de son statut sérologique perpétue la chaine de transmission du VIH. Selon l’enquête démographie et santé 2013 - 2014 (EDS-RDC II), 56% de femmes et 40% d’hommes de la Province du Maniema ne savent pas qu’une personne paraissant en bonne santé peut avoir le sida.

Organization(s): 
United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Original Publication Date: 
17 Feb 2016
Document type: 
Humanitarian Bulletin
Location(s): 
Maniema
Theme(s): 
Public Information and Advocacy
Epidemic
Food/Nutrition Crisis
Natural Disasters