Humanitarianresponse Logo

Cameroun : Extrême-Nord - Note de plaidoyer pour la réponse humanitaire à la crise intercommunautaire du Logone-Birni, mars 2022[FR]

Contexte

De nouvelles violences intercommunautaires ont éclaté dans l’arrondissement de Logone Birni, dans le département du Logone et Chari, le 5 décembre 2021.1 Le conflit s’est rapidement propagé dans le reste du département, ainsi que dans certaines localités du département du Mayo-Danay, avec un impact humanitaire dans les départements du Logone et Chari, du Mayo-Danay, du Mayo-Sava et du Diamaré.
Au moins 44 personnes ont été tuées au cours de cette vague de violences, avec plus de 100 blessées. Selon des sources locales, le bilan serait plus important. Les dégâts sur les habitations et les moyens de subsistance sont également considérables. Des incendies, destructions et pillages de maisons, de greniers et de diverses infrastructures socio-économiques ont été signalés dans 112 villages. Plusieurs centaines de têtes de bétail, ainsi que du matériel de pêche, ont été perdus ou détruits. La violence a entraîné le déplacement interne de plus de 36 000 personnes, et plus de 35 000 personnes vers le Tchad.
Suite aux actions entreprises par les autorités,2 un calme relatif est observé dans les différentes zones de tensions. Cependant, des incidents isolés à connotation communautaire ont continué d’être rapportés dans certaines localités du Logone et Chari et un sentiment de peur et de méfiance reste perceptible au sein de la population.
Cette situation renforce la vulnérabilité des populations, notamment dans les départements du Logone et Chari et du Mayo-Sava frontaliers avec le Tchad et le Nigéria, qui étaient déjà affectées par une crise sécuritaire avec des attaques répétées des groupes armés non-étatiques, mais aussi une crise alimentaire causée par les chocs climatiques et les invasions des oiseaux granivores et les attaques de pachydermes sur les récoltes. Selon les projections du Cadre harmonisé d’octobre 2021, plus de 900,000 personnes vivant dans six départements dans la région de l’Extrême-Nord seront en situation d’insécurité alimentaire aigüe dans les prochains mois. Avant les récents conflits intercommunautaires, les départements du Logone et Chari et du Mayo-Sava accueillaient déjà plus de 260 000 personnes déplacées (personnes déplacées internes (PDI), retournés et réfugiés hors camp).

Operation(s)/ Webspace(s): 
Organization(s): 
United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Cluster(s)/Sector(s): 
Original Publication Date: 
07 Mar 2022
Document type: 
Appeal
Location(s): 
Extrême-Nord
Theme(s): 
Humanitarian Assistance
Conflict
Inter-Cluster Coordination
Field coordination
Internally Displaced People (IDPs)
Humanitarian Financing
Government
Cash Transfer Programming
Child Protection
Early Recovery
Sexual and Gender based Violence
Coordination hub(s): 
Maroua Coordination (Kousséri)
Maroua Coordination Hub
OCHA Office
Disaster(s)/Emergency: 
Cameroon: Far-North Crisis 2014-2022