Humanitarianresponse Logo

Cameroun : Analyse globale de la sécurité alimentaire et de la vulnérabilité (CFSVA), juin 2007

Key findings: 
Le Cameroun est un pays d’Afrique centrale situé au fond du golfe de Guinée. Sa population est estimée aujourd’hui à plus de 15 millions d’habitants. L’économie camerounaise repose essentiellement sur l’agriculture, qui occupe près des ¾ de la population active. Le taux de croissance de la population (3,4%) est supérieur au taux de la production vivrière (2,8%) depuis plusieurs décennies. Le pays dispose de nombreux atouts pour, non seulement assurer l’approvisionnement régulier et satisfaisant de sa population, mais également contribuer significativement à celui des populations des pays limitrophes. Les principaux atouts dont il dispose sont: • la diversité du climat et du relief permettant de pratiquer une gamme étendue de cultures, mais aussi de compenser les conditions climatiques d’une région par celles d’une autre; • la position géographique avec une façade maritime, et des frontières avec six pays ; • la stabilité politique et sociale, dans un environnement sous régional pourtant émaillé de conflits, permettant aux populations de s’adonner sereinement aux activités de production. Malgré ces nombreux atouts, les disponibilités alimentaires per capita sont en régression, de même que le niveau d’autosuffisance alimentaire qui, en 1980 etait de 96% est actuellement d’environ 80%. Cette situation fait du Cameroun un pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV). L’insuffisance de l’offre alimentaire est accentuée sur le plan interne par une faible organisation des circuits commerciaux, et sur le plan externe par une demande en nette augmentation dans tous les pays frontaliers du Cameroun, soit à cause de l’amélioration du pouvoir d’achat (Gabon, Tchad, Guinée Equatoriale), soit à cause de l’instabilité sociale qui, non seulement déstabilise l’appareil de production locale, mais également entraîne des déplacements de populations (Congo, République Centre Africaine). Sur le plan socioéconomique, les indicateurs de la pauvreté rurale sont le faible revenu des populations, l’insécurité alimentaire, l'inégalité dans l’accès aux moyens de production, la précarité de la santé et de l'éducation, la dégradation des ressources naturelles et la vulnérabilité aux risques naturels. Dans le cadre du projet de Renforcement de la capacité d’évaluation des besoins d’urgence , le Programme alimentaire mondial (PAM) a conduit une Analyse globale de la sécurité alimentaire et de la vulnérabilité (CFSVA). Elle se fonde sur une enquête de terrain menée de mai à juin 2007 auprès de 2013 ménages ruraux repartis dans 250 villages des dix provinces administratives du pays. L’enquête CFVSA a été faite en collaboration avec le gouvernement, à travers le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER). Cette enquête CFVSA vise à : - fournir une meilleure compréhension de la vulnérabilité et de la sécurité alimentaire des ménages ruraux, en vue d’un meilleur ciblage des zones et des populations les plus vulnérables ; - renforcer les connaissances de base sur la sécurité alimentaire dans le pays, ainsi que le dispositif de veille et d’alerte par une amélioration des capacités d’évaluation, de suivi de la sécurité alimentaire et de planification locale des interventions s’il y a lieu ; - déterminer plus précisément les profils de vulnérabilité à l’insécurité alimentaire des différentes zones agroécologiques sur l’ensemble du territoire. Pour cela, des données secondaires et primaires ont été collectées sur des aspects clés liés à la sécurité alimentaire tels que la démographie, la santé, la migration, l’accessibilité physique des villages, les revenus, les dépenses agricoles, l’élevage, la consommation alimentaire, les chocs et les stratégies développées par les ménages en situation d’insécurité alimentaire. Pour la première fois dans la région, le questionnaire ménage a été administré à l’aide d’un ordinateur de poche (Personal Digital Assistant ou PDA) ce qui a permis de supprimer l’étape de la saisie des données réduisant ainsi le temps et le coût de l’opération. L’enquête a permis de recenser en milieu rural neuf groupes de mode de vie. Les paysans ou agriculteurs émergent comme le groupe dominant du monde rural camerounais. Etant donnée que l’activité secondaire des autres groupes de mode de vie est également l’agriculture, elle est par conséquent importante pour 71% des ménages ruraux, ce qui confirme la vocation agricole du Cameroun. L’analyse croisée des données a permis de classifier les ménages en fonction de la disponibilité, de l’accès et de la consommation alimentaires dans le but de déterminer leur vulnérabilité à l’insécurité alimentaire en répondant aux cinq questions essentielles suivantes: (1) Qui sont les ménages en insécurité alimentaire ? (2) Combien sont-ils ? (3) Où se trouvent-ils ? (4) Quelles sont les causes de leur insécurité alimentaire ? (5) De quel type d’assistance ont-ils besoin ?
Assessment Report: 
Publicly Available
Assessment Questionnaire: 
Not Available
Assessment Data: 
Not Available
Webspace(s): 
Assessment Date(s): 
09 May 2007 to 04 Jun 2007
Status: 
Report completed
Population Type(s): 
All affected population
Cluster(s)/Sector(s): 
Leading/Coordinating Organization(s): 
World Food Programme
Participating Organization(s): 
Government of Cameroon - Ministry of Agriculture and Rural Development
Location(s): 
Cameroon