Humanitarianresponse Logo

Cameroun : Évaluation conjointe de l'assistance humanitaire et de la situation des réfugiés centrafricains vivant au Cameroun, août 2016

Subject/Objective: 

OBJECTIFS DE L’EVALUATION
Cette évaluation conjointe vise à évaluer la situation humanitaire des réfugiés centrafricains, à identifier leurs besoins prioritaires actuels et proposer des réponses programmatiques appropriées pour les prochains 12-24 mois, en tenant compte de la situation de la population hôte dans les villages d’accueil. Elle focalise de ce fait sur leur sécurité alimentaire et nutritionnelle et aux questions associées notamment à la santé publique, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, l’éducation, la protection, et les produits non alimentaires.
Les objectifs spécifiques sont :
1. analyser la situation alimentaire et nutritionnelle des réfugiés et des populations hôtes pour mieux définir et décrire les types d'assistance alimentaire et non alimentaire requis pendant les 12-24 prochains mois ;
2. formuler des recommandations sur les types d’activités d'autosuffisance réalisables ;
3. fournir les informations nécessaires à l’élaboration d'un Plan d'Action Conjoint UNHCR-PAM, des projets et un agenda conjoint PAM – HCR de plaidoyer auprès des bailleurs ;
4. procurer des informations pouvant permettre à l’UNHCR de définir un programme intégré de protection et d’assistance aux réfugiés centrafricains du Cameroun.

Methodology: 

1. Echantillonnage
2. Outils de collecte
Quatre questionnaires ont été utilisés, notamment :
- Ménage
- Communautaire
- Marché
- Commerçants
3. Formation des enquêteurs, équipes et collecte des données
4. Traitement et analyse des données

Key findings: 

Les résultats de cette évaluation montrent que la sécurité alimentaire des réfugiés centrafricains s’est globalement améliorée, avec une insécurité alimentaire qui a baissé de 35% en 2014 (ERSA) à 25% en 2016. Cette situation résulte d’une consommation alimentaire et d’une capacité d’adaptation globalement satisfaisante pour la majorité des réfugiés centrafricains au moment de l’enquête. Sur les deux dernières années, elle traduit aussi l’effet de la conjugaison de l’assistance multiforme apportée par le gouvernement du Cameroun, les agences du SNU et les ONGs aux réfugiés centrafricains installés dans les régions de l’Est de l’Adamaoua et du Nord Cameroun.
Toutefois, cette situation reste fragile et toujours préoccupante, surtout dans les communautés où la situation apparait plus difficile (28%) que dans les sites aménagés (20%).
Dans les sites aménagés, plus de 7/10 des ménages sont en insécurité alimentaire limite. Les plus vulnérables de ce groupe peuvent facilement basculer dans l’insécurité alimentaire modérée si leurs conditions de vie ne sont pas améliorées. En fait, les ménages des sites aménagés sont économiquement plus vulnérables (66% de ménages consacrent 75% de leurs dépenses à la nourriture) que ceux qui vivent dans les communautés (56% ménages). Ceci est dû au fait que ceux qui vivent en dehors des sites aménagés ont développés des capacités d’intégration avec la population hôte.

Sample size: 
590
Assessment Report: 
Publicly Available
Assessment Questionnaire: 
Not Available
Assessment Data: 
Not Available
Contact(s): 
Francis Njilie
francis.njilie@wfp.org
Operations(s)/Webspace(s): 
Assessment Date(s): 
04 Aug 2016 to 17 Aug 2016
Frequency: 
Yearly
Status: 
Report completed
Unit(s) of Measurement: 
Households
Collection Method(s): 
Focus group discussion
Field Interview
Population Type(s): 
All affected population
Cluster(s)/Sector(s): 
Leading/Coordinating Organization(s): 
United Nations High Commissioner for Refugees
World Food Programme
Participating Organization(s): 
Government of Cameroon - Ministry of Agriculture and Rural Development
Government of Cameroon - Ministry of Public Health
Government of Cameroon - Ministry of Public Health
Location(s): 
Cameroon