Humanitarianresponse Logo

Burundi | Humanitarian Snapshot September 2018

La tendance à la baisse du nombre de personnes déplacées internes (PDI) se poursuit au mois de septembre. Leur nombre s’élève à 151 500, soit une baisse de 19% par rapport à mai 2018. Cette diminution s’inscrit dans le cadre de la saison sèche. Cependant le nombre de PDI pourrait augmenter lors de la saison des pluies qui débute en octobre. En effet, les aléas climatiques sont la cause pricipale de 74% des déplacements internes au Burundi. Les statistiques du HCR indiquent également une tendance à la baisse du nombre de réfugiés depuis le début de l'année, principalement en raison du rapatriement volontaire des réfugiés Burundais de la Tanzanie. Plus de 52 000 personnes sont retournées volontairement de Tanzanie depuis septembre 2017. Toutefois, il reste 384 000 réfugiés Burundais recensés dans la région. Le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire a diminué de 35%, passant de 2,6 millions de personnes en juillet 2017 à 1,7.million en avril 2018. Cette diminution est principalement liée à une amélioration de la production agricole au cours de la saison 2018A. Les résultats de l'enquête SMART publiée en mars indiquent un taux de malnutrition aiguë de 4,5% à l'échelle nationale, une prévalence «faible» selon les normes de l’OMS. Enfin, le 27 septembre, le Conseil National de Sécurité (CNS) a annoncé la suspension pour trois mois des activités des ONG internationales au Burundi à compter du 1er octobre. Cette suspension pourrait entraver l’acheminement de l’aide humanitaire dans les mois à venir.

*******************************************************************************************

The decrease in the number of internally displaced persons (IDPs) continues in September. The number of IDPs stands at 151,500, which represents a 19% decrease compared to May 2018. This decrease is mostly connected to the dry season. However, it is likely that the number of IDPs will increase during the rainy season that starts in October, as climatic hazards account for 74% of internal displacements in Burundi. UNHCR statistics also show a downward trend in the number of refugees since the beginning of the year, mainly due to the voluntary repatriation of Burundian refugees from Tanzania with more than 52,000 Burundians having voluntarily returned since September 2017. Nevertheless, there are still 384,000 Burundian refugees in the region. The number of food insecure people decreased by 35%, from 2.6 million in July 2017 to 1.7 million in April 2018, which is mainly related to an improvement in agricultural production during the 2018A season. The results of the SMART survey published last March indicates a 4.5% acute malnutrition rate at the national level, which is considered as a low prevalence according to the WHO standards. Finally, on 27 September, the National Security Council (CNS) announced the suspension of all INGO activities on 1 October for a period of three months. Consequently, this could hamper the provision of humanitarian assistance in the coming months.

 

Webspace(s): 
Organization(s): 
United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Cluster(s)/Sector(s): 
Original Publication Date: 
25 Oct 2018
Map/Infographic Type: 
Humanitarian Snapshot
Location(s): 
Burundi
Coordination hub(s): 
Bujumbura