Humanitarianresponse Logo

Burkina Faso, aperçu de la situation humanitaire au 21 Août 2019 [EN/FR]

Les attaques armées et l'insécurité continuent d'affecter certaines parties du nord et de l'est du Burkina Faso, entraînant des déplacements forcés et augmentant le nombre de personnes ayant besoin d'assistance et de protection. À la fin du mois d’Août, près de 271 000 personnes déplacées vivent dans des communautés d'accueil ou des sites de déplacement dans 
les régions Centre-Nord, Est, Nord et du Sahel. De plus en plus de personnes déplacées cherchent refuge dans des centres urbains tels que Djibo et Dori (Sahel) et Kaya (Centre Nord) ou 
à proximité. Des déplacements secondaires, en particulier du Sahel au Centre Nord, sont également signalés. L'accès à la nourriture, aux moyens de subsistance et aux services de base devient de plus en plus difficile tant pour les communautés déplacées que pour les communautés d'accueil. Au cours du mois dernier, le nombre de centres de santé fermés en raison de l'insécurité a augmenté de  35 %, passant de 39 à 60, privant ainsi près de 626 000 personnes de l'accès aux soins de santé de base. Le Plan de réponse humanitaire révisé, publié en août, prévoit une aide d'urgence de 187 millions de dollars pour près de 1,3 million de personnes, dont 800 000 touchées par la violence et l'insécurité. Au 15 août, 29 % seulement des fonds nécessaires avaient été mobilisés. dans le besoin. Les difficultés d’accès, en raison de l’insécurité, restent un obstacle majeur pour acheminer l’assistance vers les populations affectées.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Armed attacks and insecurity continue to affect parts of northern and eastern Burkina Faso, driving forced displacement and increasing the number of people in need of assistance and protection. By the end of August, more than 270,000 internally displaced people are living in host communities or displacement sites in Centre-Nord, Est, Nord and Sahel regions. Increasingly, displaced persons are seeking refuge in or near urban centres such as Djibo and Dori (Sahel) and Kaya (Centre Nord), and secondary displacement, particularly from Sahel
 to Centre Nord is being reported. Access to food, livelihoods and basic services is becoming increasingly difficult for both displaced and host communities. Over the past month, there 
has been a nearly 35 per cent surge in the number of health facilities closed due to insecurity, from 39 to 60, depriving almost 626,000 people of access to basic health care. The revised Humanitarian Response Plan, released in August, is calling for US$187 million to provide urgent assistance to nearly 1.3 million people, including 800,000 affected by violence and insecurity. As of 21 August, only 29 per cent of the required funding has been mobilized.

Webspace(s): 
Organization(s): 
United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Original Publication Date: 
21 Aug 2019
Map/Infographic Type: 
Humanitarian Snapshot
Location(s): 
Burkina Faso
Coordination hub(s): 
OCHA Burkina Faso