Humanitarianresponse Logo

Evaluation rapide des besoins Education en situation d'urgence_UNESCO_Novembre 2019

RESUME ANALYTIQUE

  1. Avec ses 2.345.409 km2, la République Démocratique du Congo est un carrefour de défis et d’opportunités au cœur du continent africain. Sa marche vers la reconstruction est sérieusement ralentie avec deux décennies de conflits armés, principalement dans sa partie Est, avec des répercussions sur tous les secteurs de la vie nationale, notamment l’éducation. Dans ce contexte de crise, différentes interventions des partenaires appuient les populations sous de diverses manières : habitat, nourriture, médicaments, etc. Or, le rôle capital de l’éducation comme épine dorsale du relèvement d’un pays devrait faire d’elle l’une des priorités incontournables des interventions dans les zones affectées. L’éducation étant un secteur-carrefour avec l’enfant au centre, la réponse humanitaire devrait l’intégrer dans les différents appuis à implémenter afin d’aider l’enfant à sortir complètement de sa vulnérabilité.
  2. Puisque la pertinence de la réponse dépend de la justesse du diagnostic, la présente mission a essentiellement consisté en la collecte des données primaires auprès de quelques écoles ciblées selon les axes proposés par le Cluster. Pour y arriver, trois outils ont été validés : la fiche standard INEE, un guide pour focus group et un questionnaire à échelle Likert. Si la fiche standard INEE a été de la même manière administrée à toutes les écoles sous forme d’entretien semi-directif avec le directeur/préfet, le questionnaire à échelle Likert a été exclusivement réservé aux enseignants, en plus du focus group dont ils étaient l’une des cibles. S’agissant justement des cibles pour le focus group, 4 avaient été retenues en l’occurrence : les enseignants, les partenaires communautaires de l’éducation, les élèves (filles et garçons) ainsi que les jeunes non-scolarisés.
  3. Axe retenus et visités : Hormis l’axe Yumbi pour lequel seule une revue documentaire a été rédigée, huit axes ont été visités dans six provinces à savoir : Ituri : Nizi-Drodro; Kasaï : Tshikapa-Kamonia; Kasaï-Central : Kananga; Nord-Kivu : Beni-Oïcha, Sake-Kichanga; Sud-Kivu : Minova-Bulenga-Kalungu; Tanganyika : Kalemie
  4. De l’éducation en situation d’urgence, le Cluster a retenu qu’il s’agit « d’un impératif moral que nous avons de protéger les enfants contre les pires effets des conflits et catastrophes en assurant la continuité du cycle scolaire »[1].

Nature des urgences

Pour ensuite préciser l’acception de l’urgence qui constitue la caractéristique essentielle de ce type d’éducation, le Cluster considère les “Conflits, guerres, crises, situations d'instabilité, catastrophes naturelles, camps de réfugiés, installations précaires dans des villages en ruine, dans des quartiers détruits."
A partir de cette compréhension de l’urgence telle que fournie par le Cluster, le point commun de tous les axes concernés par la récente mission reste le conflit avec usage d’armes (blanches ou à feu). Néanmoins, les spécificités demeurent selon les axes en termes d’urgences, notamment :

Concernant les catastrophes naturelles : comme foudre naturelle dans le Masisi dont l’une a tué 33 élèves cette année à l’EP Buroha et endommagé la toiture de l’école.
Epidémies et urgences sanitaires, notamment : pour le grand-Nord avec un nombre importants d’orphelins d’Ebola.
Infrastructures précaires : avec les écoles partiellement ou totalement détruites suite à l’occupation soit des hommes armés soit des déplacés.

Conflits

Nature :

Conflits des terres
Représentativité à l’échelle provinciale ou locale

Type :

Sans être exhaustif, les conflits observés dans les axes visités peuvent être regroupés en :

Conflits communautaires récurrents : dans le Tanganyika (Bantu-Twa), le Kasaï et le Kasaï-Central (Kamina Nsapu), l’Ituri (Hema-Lendu) et Nord Kivu (Populations autochtones – groupes étrangers),  Maindombe (Tende – Nunu) ;
Conflits armés avec ramifications extérieures : dans l’Ituri, le Nord et le Sud-Kivu, avec les groupes armés venus des pays voisins et quelques milices identitaires.

Effets sur l’éducation

Des effets de ces urgences sur l’éducation, nous avons relevé ce qui suit :

Par rapport à l’ACCES : les statistiques issues des écoles renseignent que tous les enfants, sans distinction, ont accès à l’école. Dans l’accès inégalitaire, le GENRE n’est plus l’aspect le plus important ; mais plutôt la pauvreté, le handicap ou le mode de vie (principalement pour les twa). Et à l’heure de la gratuité, il y a encore des enfants démunis qui ne savent pas se procurer de fournitures adéquates, toutes appartenances ethniques confondues.

Concernant la QUALITE : celle-ci n’est pas garantie pour plusieurs raisons, notamment : infrastructures délabrées ou inexistantes, absence de documentation autant pour les enseignants que les élèves, effectifs pléthoriques avec l’effectivité de la gratuité, irrégularité dans le recyclage des enseignants sur les innovations pédagogiques et technologiques.

Quant à la GOUVERNANCE : elle relève principalement de l’Etat à travers les instances supérieures du ministère de l’enseignement primaire et secondaire. Le partenariat Etat-Confession religieuse-Syndicat d’enseignants - COPA - COGES est à approfondir sinon à réadapter, au regard des insuffisances relevées au niveau de la qualité.

Recommandations

Etat

Elaborer des programmes pertinents correspondant au profil de sortie
Assurer l’arrivée à destination des manuels et outils nécessaires à toutes les écoles
Veiller à la régularité des frais de fonctionnement
Essaimer les centres d’apprentissage professionnel pour récupérer toute la main-d’œuvre de jeunes désœuvrés faute de métiers

Cluster

Intensifier la collaboration dans la définition des besoins que dans les réponses à apporter
Accompagner davantage les communautés dans le plaidoyer
Approfondir régulièrement les outils d’analyse pour améliorer le processus de suivi-évaluation

Communautés

Prendre conscience de l’école comme un bien collectif précieux en y apportant tout appui nécessaire possible visant l’amélioration de son fonctionnement, sa viabilité et sa sécurité.

[1]Cluster Education National_Formation Planification & Gestion EIE_Nov2014, Document de formation - session 1.2: l’education en situations d’urgence, slide n°6

Operation(s)/ Webspace(s): 
Organization(s): 
United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization
Cluster(s)/Sector(s): 
Original Publication Date: 
01 Nov 2019
Document type: 
Assessment Report